Archive for the ‘actualité casino’ Category

L’industrie des jeux d’argent en ligne progresse plus vite que celle des casinos terrestres

jeudi, août 13th, 2015

Les jeux d’argent ont toujours été l’objet d’intérêt auprès des joueurs. Ces divers jeux permettent aux joueurs de se distraire et de s’amuser convenablement. Cela leur permet aussi de réaliser le plus facilement leur objectif (gagner au casino). Il est intéressant de savoir qu’auparavant les joueurs ne pouvaient prendre part aux jeux d’argent que dans les casinos terrestres. De nos jours, les jeux d’argent sont beaucoup plus accessibles aux joueurs grâce à l’arrivée de l’internet. Ainsi, selon une certaine étude les jeux d’argent en ligne sont en hausse par rapport à ceux des casinos terrestres.

Quelle est la raison de cette montée vertigineuse de l’industrie des jeux d’argent en ligne ?

avantage jeux d'argent en ligne

Les jeux d’argent en ligne comme les jeux de casino offrent de nombreux avantages

Nombreuses sont les raisons qui justifient la croissance des jeux d’argent virtuel par rapport à ceux des véritables casinos. L’accessibilité des jeux de casino en ligne est l’une des principales raisons de cette montée vertigineuse. En effet, depuis l’arrivée de l’internet les joueurs ont accès facilement à tous les jeux d’argent. Ceux-ci n’ont pas besoin d’effectuer des mouvements pour aller dans les casinos en dur avant de participer à n’importe quel type de jeu de casino. Les joueurs ont la possibilité de rester chez eux depuis leur zone géographique pour prendre part à tous leurs jeux de hasard préféré.
Une autre raison de cette hausse de l’industrie est bien évidemment la grande variété de jeux d’argent. En effet, les opérateurs sur internet proposent un grand nombre de jeux très divers aux éventuels joueurs par rapport au casino terrestre. De ce fait, les éventuels joueurs ont la possibilité d’affiner leur choix et d’opter pour le jeu qui correspond à leur niveau. Cette liberté de choisir les jeux d’argent augmentent donc le nombre de trafic vers des casinos en ligne.
Le taux de redistribution et les marges de jeu sont des raisons très palpables de la croissance de l’industrie des jeux de hasard par rapport à ceux des casinos en dur. Il est utile de savoir que les opérateurs de jeux en ligne permettent plus facilement aux joueurs de gagner beaucoup d’argent. Pour cela, ces opérateurs proposent d’innombrables bonus (bonus d’inscription, bonus premier dépôt, bonus gratuit, bonus de fidélité, bonus exclusifs et plus encore), des offres promotionnelles, des réductions et bien plus encore. De ce fait, les joueurs ont beaucoup plus de chance de doubler leur mise et augmenter leur chance de réussite au jeu de casino. Les joueurs ont également la possibilité de profiter de cet avantage pour mettre en place des stratégies et techniques de jeu pour gagner beaucoup d’argent.

Une hausse mais juste une petite partie de l’industrie des jeux

Il est intéressant de savoir que l’industrie des jeux d’argent a un avenir très prometteur, car il est beaucoup apprécié des joueurs. Cependant, cette hausse ne touche qu’une petite partie de l’industrie des jeux globale. En effet, tous les pays du monde ne sont pas unanimes à l’ouverture des jeux d’argent sur leur marché contrairement au casino terrestre.

Entrée d’Yggdrasil sur le marché Suédois du jeu

mercredi, septembre 24th, 2014

Le fournisseur de services Yggdrasil Gaming fait son entrée sur le marché suédois grâce à une collaboration avec Svenska Klubbspel AB pour fournir des jeux de loterie sur mesure à un certain nombre de clients suédois et à l’organisation non lucrative Sports Alliance. Une collaboration qui met l’accent sur les débouchés presque infinis de l’industrie du jeu en ligne.

Klubblo, nouveau-né du jeu suédois

Le produit ‘Klubblo’ est la loterie de Sports Alliance et pourrait bien bénéficier aux 20.000 clubs de sports et 70 fédérations sportives qui composent la Confédération suédoise des Sports.
Yggdrasil Gaming fournira un certain nombre de ses jeux innovants et permettra aux clubs de personnaliser et de poser « leurs griffes » sur leurs propres jeux de loteries pour tirer profit de la force de leur marque et de tous leurs fans. La lancée commerciale est fixée pour le quatrième quart de l’année 2014.
Fredrik Elmqvist, PDG de Yggdrasil Gaming a déclaré : « Klubblo est un projet particulièrement intéressant pour Yggdrasil, étant donné qu’il s’agit de notre premier pas à la fois dans le monde de l’Association Mondiale des Loteries et à l’intérieur du marché et des réglementations suédoises ».
Il explique que la collaboration sur ce projet a commencé depuis l’automne de l’année 2013 et que son équipe et lui-même sont fiers de voir ces jeux profiter à l’Alliance suédoise des Sports et à Klubblo. On peut aisément imaginer que la collaboration a été un défi. La compagnie a dû être innovante afin de réussir à proposer des jeux de loteries en accord avec les réglementations suédoises, mais sans sacrifier le côté attrayant des jeux.

Yggdrasil, un fournisseur compétent
Selon les propos de Lasse Dilschmann, PDG de Klubblo : « Yggdrasil a une expérience remarquable des jeux et de l’industrie du jeu en général ; spécialement pour ce qui est du marché toujours changeant des machines à sous et d’autres aspects de la loterie ».
Il ajoute que l’approche tout à fait unique d’Yggdrasil a fait d’eux le choix logique pour fournir une version de Klubblo innovante et conceptuelle. Pour référence, le portfolio d’Yggdrasil comporte une large gamme de jeux de casino comme sur winbizcasino.fr, y compris le tout dernier Magic Mushrooms qui prend place dans un univers fantastique, avec sa séquence de tirage unique et ses machines à sous à hauts profils dont Jokerizer et Winterberries tiennent le haut du pavé. Sans oublier la très populaire machine à sous vidéo Fruitoids et Lotto7, une loterie quotidienne où les joueurs peuvent jouer pour gagner un prix progressif s’élevant jusqu’à 2,5 millions d’euros.
Yggdrasil, qui a des bureaux à Malte, en Pologne et un nouveau bureau commercial à Gibraltar a signé au cours de l’année des accords avec un certain nombre de grands noms de l’industrie dont Majestic Slots,Mr Green, LeoVegas, Videoslots.com, Vera&John, Cherry Online Gaming, CO-Gaming (ComeOn!) et Unibet.

Conclusion

Au regard des actifs impressionnants d’Yggdrasil, on ne peut qu’appuyer le choix opéré par les instances dirigeantes de Klubblo. De plus, au vu des nombreux accords de partenariats récemment signés, on pourrait bientôt s’attendre à en entendre plus du fournisseur technologique de jeux en ligne Yggdrasil, mais aussi des casinos en ligne acceptant paypal et bien d’autres encore !

Partouche casino en ligne abandonne la Belgique

mercredi, avril 16th, 2014

Partouche figure dans le top 3 des plus importants groupes de casino en France. Mais derrière ce classement se trouve un groupe qui doit honorer des dettes cumulées de 230 millions d’euros. Pour essayer de se relever, le groupe français vient d’annoncer son désir de vendre ses deux derniers casinos belges : le casino à Ostende et le casino de Chaudfontaine.
Jurgen de Munck comme favoris à la reprise
L’annonce a été rapportée dans l’une des dernières éditions de L’Écho. Après la cession de ses casinos de Knokke et de Dinant, le groupe français ne dispose plus que de deux casinos en Belgique. Le premier se trouve à Ostende et le second à Chaudfontaine. Plusieurs sociétés ont déjà exprimé leur intérêt pour ces deux établissements. Mais parmi eux, il y a un favori. Il s’agit de la société DR Gaming Technology (DRGT), une société qui a, à sa tête, le célèbre homme d’affaires Belge Jurgen de Munck. Pour rappel, c’est cette société qui a réussi à acheter le casino de Dinant pour un prix de 10,75 millions d’euros. Le casino de Knokke, lui, a été cédé à une autre société Belge pour un prix de 16,5 millions d’euros.
Partouche a beau être l’un des leaders français du secteur des casinos en ligne, mais ce statut ne lui a pas permis d’avoir un autre choix. Cela fait déjà 18 ans que le groupe est présent en Belgique. Il est donc difficile de croire que cette décision de vendre ses deux derniers casinos dans ce pays ne soit pas douloureuse pour ses dirigeants. Mais aucun autre choix n’est possible.
Une décision prise pour acquitter une partie des 230 millions d’euros de dettes
Partouche, l’un des plus grands acteurs français sur le marché des casinos, doit 230 millions d’euros à ses créanciers. C’est pour cela qu’il n’a d’autre option que de vendre certains de ses établissements. En plus de ses deux derniers casinos belges, le groupe prévoit également de céder les murs et les fonds de ses hôtels se trouvant à Juan-les-Pins, Divonne et Lyon. Cette information a été obtenue au cours d’une interview récente accordée par Fabrice Paire, président du directoire du groupe, à un journaliste de Challenge.fr. Cela fait maintenant plusieurs mois que le groupe français a quitté le monde des jeux d’argent en ligne. En juin 2013 en effet, son haut dirigeant a décidé de fermer les portes de son room de poker partouche.fr suite à l’enregistrement d’une perte de 15 millions d’euros sur une période de trois ans. Une telle perte est notamment due à une incapacité à bien faire face à PokerStars et Winamax, mais aussi de faire jouer au casino en ligne, leaders sur le marché des jeux d’argent dans un grand nombre de pays.
Et si la vente de ces deux casinos et de ces hôtels ne suffit pas, le groupe pourrait-il décider de mettre en vente des casinos français ? C’est possible. Mais, selon Fabrice Paire, le groupe n’envisage pas encore d’abandonner sa place de leader français du secteur des jeux d’argent.

Belgique : Hainaut profite de l’affluence des joueurs français

jeudi, avril 10th, 2014

En France, les casinos se trouvant dans les départements limitrophes de la Belgique connaissent un recul assez important de leur produit brut de jeux de casino. La raison semble être trouvée : la ruée des joueurs de ces départements vers les salles de jeux belges installés le long de la frontière. Hainaut est la principale bénéficiaire de cette tendance.

Un emplacement géographique stratégique et des conditions souples

Il existe actuellement plus de 180 salles de jeux en Belgique. Mais comme dans n’importe quel pays européen, la plupart des salles de jeux connaissent une baisse de leur taux de fréquentation à l’exception de celles qui se trouvent le long de la frontière avec la France. Les salles de jeux de casino cette région ont bénéficié de la croissance incessante du nombre des joueurs français qui y viennent régulièrement. Il faut en effet le préciser, en France, la loi interdit les salles de jeux dotées de machines à sous. Les Français doivent se rendre au casino pour pouvoir jouer. Cependant, les mises proposées dans un casino sont plus chères par rapport à celles d’une salle de jeux. Ne voulant pas dépenser de sommes importantes tout en jouant à des jeux d’argent donc, bon nombre de Français se trouvant le long de la frontière entre les deux pays choisissent de jouer régulièrement dans les salles belges. Il est également important de le connaître, il existe des communes des départements limitrophes de Belgique ne disposant d’aucun casino. C’est le cas de Maubeuge. En effet en France, un projet de casino ne devra pas voir le jour que s’il va être réalisé dans une ville d’eau.
Julie Limbos, un haut responsable de la société Golden Palace, un spécialiste belge des jeux d’argent en Belgique, a fourni plus de précisions sur la question. Selon ses propos, le tarif plus faible proposé dans les salles de jeux se trouvant en Hainaut est la principale raison poussant les joueurs français à jouer vers la Belgique. Dans le royaume en effet, 0,10 euro suffit pour miser.

Les jeux deviennent rapidement une drogue pour certains

La détente est au rendez-vous lorsque l’on joue dans une salle de jeux belge. Cela n’est pas toutefois sans répercussion négative. Les joueurs viennent souvent et restent plus longtemps. Les jeux deviennent rapidement pour eux une sorte de drogue. C’est la raison pour laquelle la région environnant la frontière-franco-belge présente un risque plus élevé d’addiction aux jeux d’argent et casino virtuel. La plupart des dirigeants de salles de jeux de la région prennent toutefois des mesures permettant de réduire cette acte. C’est le cas de Julie Limbos. Cette dernière voit que la présence d’une personne addicte dans les salles de jeux de sa société peut nuire à la réputation de son affaire. Ainsi, elle recommande aux dirigeants des salles de jeux de la société Golden Palace d’effectuer un contrôle de carte d’identité et une vérification de présence ou non dans le registre des interdits aux jeux via la commission des jeux de hasard.