Posts Tagged ‘partouche’

Partouche casino en ligne abandonne la Belgique

mercredi, avril 16th, 2014

Partouche figure dans le top 3 des plus importants groupes de casino en France. Mais derrière ce classement se trouve un groupe qui doit honorer des dettes cumulées de 230 millions d’euros. Pour essayer de se relever, le groupe français vient d’annoncer son désir de vendre ses deux derniers casinos belges : le casino à Ostende et le casino de Chaudfontaine.
Jurgen de Munck comme favoris à la reprise
L’annonce a été rapportée dans l’une des dernières éditions de L’Écho. Après la cession de ses casinos de Knokke et de Dinant, le groupe français ne dispose plus que de deux casinos en Belgique. Le premier se trouve à Ostende et le second à Chaudfontaine. Plusieurs sociétés ont déjà exprimé leur intérêt pour ces deux établissements. Mais parmi eux, il y a un favori. Il s’agit de la société DR Gaming Technology (DRGT), une société qui a, à sa tête, le célèbre homme d’affaires Belge Jurgen de Munck. Pour rappel, c’est cette société qui a réussi à acheter le casino de Dinant pour un prix de 10,75 millions d’euros. Le casino de Knokke, lui, a été cédé à une autre société Belge pour un prix de 16,5 millions d’euros.
Partouche a beau être l’un des leaders français du secteur des casinos en ligne, mais ce statut ne lui a pas permis d’avoir un autre choix. Cela fait déjà 18 ans que le groupe est présent en Belgique. Il est donc difficile de croire que cette décision de vendre ses deux derniers casinos dans ce pays ne soit pas douloureuse pour ses dirigeants. Mais aucun autre choix n’est possible.
Une décision prise pour acquitter une partie des 230 millions d’euros de dettes
Partouche, l’un des plus grands acteurs français sur le marché des casinos, doit 230 millions d’euros à ses créanciers. C’est pour cela qu’il n’a d’autre option que de vendre certains de ses établissements. En plus de ses deux derniers casinos belges, le groupe prévoit également de céder les murs et les fonds de ses hôtels se trouvant à Juan-les-Pins, Divonne et Lyon. Cette information a été obtenue au cours d’une interview récente accordée par Fabrice Paire, président du directoire du groupe, à un journaliste de Challenge.fr. Cela fait maintenant plusieurs mois que le groupe français a quitté le monde des jeux d’argent en ligne. En juin 2013 en effet, son haut dirigeant a décidé de fermer les portes de son room de poker partouche.fr suite à l’enregistrement d’une perte de 15 millions d’euros sur une période de trois ans. Une telle perte est notamment due à une incapacité à bien faire face à PokerStars et Winamax, mais aussi de faire jouer au casino en ligne, leaders sur le marché des jeux d’argent dans un grand nombre de pays.
Et si la vente de ces deux casinos et de ces hôtels ne suffit pas, le groupe pourrait-il décider de mettre en vente des casinos français ? C’est possible. Mais, selon Fabrice Paire, le groupe n’envisage pas encore d’abandonner sa place de leader français du secteur des jeux d’argent.